Articles

NOUVELLE CHRONIQUE

Les Oiseaux morts de l'Amérique, Christian Garcin

Image
Vétéran du Vietnam, Hoy Stapleton adore lire de la poésie et de la science-fiction. Solitaire de nature, il observe le monde autour de lui, à Las Vegas, la ville qui ne dort jamais. Car cet homme érudit et discret est sans domicile fixe, un oublié de l'Amérique qui a trouvé refuge  dans un  tunnel de l'immense réseau de collecteurs d'eaux pluviales, "véritable ville bis" de la cité aride. Il n'est pas le seul à vivre là, mais lui au moins a trouvé un moyen pour s'échapper de son quotidien pendant quelques heures...
La vie de Hoyt est réglée comme du papier à musique. Chaque jour ressemble à la veille et ressemblera au lendemain, sous la fournaise de Las Vegas. Avec ses deux compagnons d'infortune, il partage un passé de soldat, de traumatismes et de non-dits, qu'il a choisi justement de taire. Hoyt préfère écouter les gens, les observer, et quand la pression de la solitude se fait plus forte, il se réfugie dans les livres. A force de lire de la sc…

Dans les angles morts, Elizabeth Brundage

Image
Catherine et George Clare sont jeunes, beaux et semblent heureux d'être les nouveaux propriétaires de la ferme des Hale à Chosen. Lui est professeur à l'université locale, elle, s'occupe de leur petite Franny. Quelques rumeurs traînent ça et là puisqu'ils sont nouveaux dans le comté, mais lorsque George découvre le cadavre de son épouse avec une hache plantée dans la tête, forcément cela fait désordre... D'ailleurs le roman débute sur cette découverte macabre un soir de tempête de neige. En rentrant du travail, George découvre le corps de son épouse tandis que la jeune Franny semble avoir passé seule la journée dans la maison. La police locale soupçonne naturellement le mari d'homicide car, parait-il, les statistiques montre que dans la plupart des cas, c'est l'époux le coupable . Sauf que George décide de partir sans collaborer avec la police ...
Le récit remonte le temps et s'attarde sur la rencontre, le mariage et les conditions de la naissance de…

A part ça (24) Le chaînon manquant

Image
La littérature inspire. Elle est une passerelle, un fil d'Ariane...
A cinquante-six ans d'intervalle et à cheval sur deux siècles, ces deux romans traitent de l'animalité de l'Homme et de sa nature profonde en utilisant les codes de la science-fiction pour dépeindre les problèmes sociaux de l'époque. Depuis la théorie de Darwin, on considère que l'Homme est au sommet d'un long arrangement de l'espèce. Du singe, notre lointain ancêtre, nous avons gardé des gènes communs mais très peu de ressemblances physiques. Or, si on s'attache à ce postulat, rien ne justifie que nous soyons d'une espèce différente. Dès lors, nous sommes devenus des animaux dotés d'une réflexion (puisque nous enterrons nos morts) ayant relégué l'instinct à nos plus vils comportements, et ayant inventé le concept de religion pour expliquer et justifier ce que nous sommes incapables de prouver...
Le docteur Moreau inventé par Wells fait office de savant fou, isolé sur une…

Le Serpent de l'Essex, Sarah Perry

Image
A l'aube du vingtième siècle, le Royaume-Uni est en proie à des conflits sociaux pointant du doigt l'insalubrité des logements ouvriers, les loyers toujours plus chers, et les conditions de travail toujours plus pénibles. Mais ce sont aussi les années où on s'extasie des découvertes fossiles de dinosaures sur les côtes anglaises, et où on s'abreuve de légendes farfelues que le moindre événement étrange nourrit.
La vie commence enfin pour Cora Seaborne, jeune veuve et maman, pétrie de sciences nouvelles, que la perversité de son mari associée à une vie sociale truquée étouffait. A défaut d'avoir su créer des liens avec son fils Françis, enfant étrange, introverti et collectionneur de tout et n'importe quoi, elle a su trouver du réconfort amical auprès de Martha, sa dame de compagnie et fervente féministe, et de Luke Garrett, jeune chirurgien secrètement amoureux d'elle.

Le veuvage lui permet de quitter enfin la capitale londonienne pour se rendre à la campa…

L'Oubli, Philippe Forest

Image
En 2016, Philippe Forest nous offrait Crue, un roman où le narrateur était le témoin d'une crue exceptionnelle et subissait la disparition des choses et des gens. Dans L'Oubli, le narrateur (est-il le même ?) fait face à l'oubli des mots et de ses souvenirs. Un matin, un homme se réveille persuadé d'avoir oublié un mot dans son sommeil. Forcément, il ne sait pas quel est ce mot car sinon cette sensation d'oubli qui l'assaille n'existerait pas, mais il sent que ce mot disparu est le point de départ d'autres oublis qui, avec le temps, s'accumuleront et le laisseront vide. "Moi, s'il m'avait fallu situer l'impression étrange que j'éprouvais, j'aurais plutôt juré que le mot que j'avais perdu se trouvait bien plus profond : quelque part derrière mes yeux, au niveau de mes oreilles, pas très loin de la paroi la plus reculée de mon crâne".
Le narrateur décide alors de s'éloigner de son quotidien. Une rupture récente et …
Image

PAUSE

Image
FRAGMENTS DE LECTURE FAIT UNE PAUSE !


LE BLOG FERA SA RENTRÉE LITTÉRAIRE D'HIVER A PARTIR DU LUNDI 8 JANVIER.

En attendant,
JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE AMIS LECTEURS !