SILO Origines (tome 2), Hugh Howey

Ed. Actes Sud, collection Exofictions, traduit de l'anglais (USA) par Laure Manceau, mai 2014, 564 pages, 23.5 euros

PREQUEL


Ce second tome n'est pas la suite, mais un préquel du tome 1, répondant à certaines questions soulevées dans le premier roman.
Nous sommes en 2049. Donal Keene est un député démocrate débutant, bosseur invétéré et amoureux de son épouse, même s'il ne la voit pas aussi souvent qu'il le voudrait. Son sénateur et mentor Thurman lui demande de participer à un projet de grande ampleur, la conception de silos géants censés accueillir des milliers de personnes en cas de menace planétaire. Donald obéit, et en architecte de formation, crée un mini univers enseveli, complet, en collaboration avec son ex et informaticienne Anna Thurman.
Au fil des mois, le discours du vieux sénateur change. Donald comprend lentement, trop lentement peut-être que le projet Silo n'est pas une solution "au cas où", mais bel et bien un nouveau départ. Les cinquante silos construits dans le désert et supervisés par le Silo 1 abriteront la nouvelle Humanité.
Or, qui est le véritable ennemi? On comprend que les Etats-Unis sont en guerre d'enlisement en Iran, mais il semble qu'une nouvelle technologie dormante, la nanotechnologie, est devenue la première arme, plus effrayante encore que le virus Ebola. En effet, indétectables dans l'air, les nanos sont des particules qui s'incrustent dans votre corps et libèrent, sur simple ordre informatique de ses commanditaires, un virus qui vous tue. Les nanos sont l'arme de demain, une arme cybernétique; il n'y a aucun remède, sauf de se réfugier dans les silos pour y échapper...

Comment traverser les années sans vieillir? Car Silo, Origines emmène le lecteur en 2049, 2110 et 2345 avec des personnages récurrents. Hugh Howey a fait des "pères des silos" des personnages centraux, en charge de la survie de l'Humanité restante et ignorante, confinée dans les forteresses sous terre. Le Silo 1 devient la pierre angulaire, garante de la transmission du livre de l'Ordre et de l'Héritage, version autorisée du passé commun:
"L'Ordre tenait plus du livre de recettes que du manuel d'instructions. Les psys qui l'avaient écrit avait tout prévu, la moindre bizarrerie de la nature humaine (...) L'Héritage était la vérité autorisée, la vérité qu'on se transmettait de génération en génération."
La cryogénisation est une science désormais aboutie....


A travers les siècles, le lecteur fait connaissance avec de nouveaux personnages, héros souterrains dont le seul espoir est de connaître enfin la vérité sur leurs origines. Au fil de la lecture, on avance inexorablement vers l'intrigue du tome 1. En effet, les silos, conçus initialement pour une vie communautaire, doivent faire face à une nouvelle forme de mutinerie accès sur l'individualisme et le repli sur soi, reléguant ainsi l'intérêt général comme un processus insignifiant et non probant de la survie commune.

Ce tome 2 est une merveille de la Science-Fiction. Plus abouti que le tome 1, il fait de la complexité humaine un des facteurs de l'origine du projet Silo. Folie d'un seul homme ou vision humaniste de la survie de l'Humanité, Hugh Howey laisse le lecteur décider. Le personnage de Donald, traversant les siècles, est fascinant car il conserve ses contradictions, ses questions, et cherche une solution à un aboutissement positif du projet. Le lecteur met enfin un nom aux voix du tome 1!
Silo, Origines est un roman qui se lit à petite dose, non pas par peur d'indigestion, mais pour s'en délecter le plus longtemps possible.
Vivement le tome 3 en novembre!

Ici, mon article sur le tome 1: http://virginieneufville.blogspot.fr/2013/11/silo-hugh-howey.html