Articles

Affichage des articles du décembre, 2015

Trêve de Noël

Image
Quelques jours de repos pour aimer, profiter, me reposer, et LIRE !
Je prends rendez-vous avec vous, amis lecteurs, à partir du lundi 4 janvier 2016.
En attendant,
JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE&BELLES LECTURES !

Pauvre chose, Risa Wataya

Image
Ed. Philippe Picquier, traduit du japonais par Patrick Honnoré, octobre 2015, 144 pages, 16 euros.

Un garçon, deux filles, trois possibilités ?
Rien ne va plus pour Julie, la narratrice. Ryudaï, l'homme qu'elle aime depuis quelques mois, lui annonce qu'il a décidé d'héberger son ex petite amie, Akiyo, le temps pour elle de se poser et de trouver un emploi. Ryudaï est intransigeant : Julie doit accepter cet arrangement sinon il la quitte.
"Ryudaï et Akiyo, un amour qui a traversé l'océan. Ryudaï et moi, nous, on a traversé quoi ?"
Pour se rassurer, Julie, qui malgré son prénom est une japonaise, met cette situation sur le compte des mœurs américaines. Ayant vécu longtemps là-bas au point d'en avoir oublié presque sa langue natale, le jeune homme continue de vivre à la façon occidentale. C'est ce qui avait attiré Julie, car il ne ressemblait à aucun autre garçon de son âge. Il semblait plus mûr, plus sûr de lui. Mais aujourd'hui, cette singulari…

BILLET D'HUMEUR (14) Que reste-t-il des bonnes résolutions ?

Image
Le mois de décembre est anxiogène à plus d'un titre, et avec la nouvelle année qui pointe le bout de son nez, je dresse une liste mentale de bonnes résolutions.
Je me promets monts et merveilles : une nouvelle discipline de vie, plus de temps aux proches, mettre enfin de l'argent de côté ... Bref, c'est bien beau, mais concrètement, mes belles promesses s'effilochent au fil du temps !

Côté lectures, c'est la même chose. Quel lecteur compulsif et boulimique ne s'est jamais promis de réduire ses achats, mettre à jour sa pile à lire (la fameuse PAL), et enfin relire les fameux classiques qui lui tiennent tant à cœur ?
Eh bien chez le blogueur, ce sont les mêmes promesses mais vous y ajoutez en plus le côté : "écrire des articles de fond sur ce que je lis".
Sauf que :
- je ne suis pas universitaire,
- on ne change pas un style sur un claquement de doigt,
- finalement, pourquoi changer ?

C'est le même cinéma chaque fin d'année, les mêmes constats,…

RUE DES ALBUMS (115) La cagoule, Anne-Marie Pandolfo

Image
Ed. Talents Hauts, octobre 2015, 25 pages, 12.50 euros.


Louis est la risée de ses camarades. En effet, il porte une cagoule bleue qui ressemble à un bonnet d'âne.
Pour les deux petits oiseaux qui le suivent, elle ressemble plutôt à une cagoule de lapin. Mais pourquoi va-t-il au zoo, se demandent les deux volatiles ? En arrêt devant la cage du lion, Louis décide de retirer son couvre-chef, et là, surprise, il possède une crinière fauve aussi imposante que l'animal!

Le fauve est surpris : un petit homme qui lui ressemble ! Alors, Louis décide de lui prêter sa cagoule pour qu'à son tour, le lion puisse aussi cacher sa crinière. La complicité ne s'arrête pas là. Les voilà partis pour une promenade dans le zoo, à la rencontre des autres animaux. Le bonnet aux oreilles de Louis devient l'objet qui permet de faire connaissance, plaisanter et bien vivre ensemble. Chaque animal se l'accapare pour l'essayer. Ils se moquent gentiment entre eux.

Tant mieux, Louis est …

Zombie nostalgie, Oystein Stene

Image
Ed. Actes Sud, collection Exofictions, novembre 2015, traduit du norvégien par Terje Sinding, 299 pages, 22 euros.


Surgies spontanément sur une île perdue en plein Atlantique nord, des créatures sont prises en charge par une administration qui leur octroie une identité, un métier, et un endroit où (faire semblant de) dormir. Avec le temps, leurs borborygmes se transforment en mots puis en phrases. Sans le savoir vraiment, ils imitent la journée de travail d'un être humain, se forçent à prendre la pause-déjeuner, et miment les relations sociales et amoureuses. Or, le temps est un concept bien confus pour ces étranges insulaires.
"Allongés sur leur canapé ou sur leur lit, la plupart des gens devaient écouter le bruit et laisser le temps s'écouler à la manière labofnienne : des éternités passent, ou quelques secondes seulement, mais la mort est toujours aussi loin. Ou aussi proche".

Ces créatures ressent-elles des émotions? Sur l'île de Labofnia, dont la localisation…

Vie et mort de Sophie Stark, Anna North

Image
Ed. Autrement, août 2015, traduit de l'anglais (USA) par Jean Esch, 384 pages, 22 euros



Mais qui était donc Sophie Stark née Emily Buckley, jeune femme énigmatique dont on apprend au début du roman qu'un test de QI à l'âge de neuf ans l'a conduite chez un psychologue puis un psychiatre ? Souffre-douleur à l'université au point d'avoir le crâne rasé par ses soi-disant camarades, Sophie Stark a toujours cultivé sa singularité. Petite, avec sa mine de souris et ses grands yeux noirs qui vous donnent l'impression de fouiller votre âme, elle pouvait aussi bien apparaître en tenue de jeune fille modèle qu'en garçonne. Une chose est sûre, ceux qui l'ont côtoyée s'en souviennent encore, comme son époux Jacob :
"Et lorsque les gens me demandent pourquoi je l'ai épousée en ce mois de septembre, alors que je la connaissais depuis seulement trois mois, je leur réponds qu'une vie est un lourd fardeau, imaginez que quelqu'un puisse…

BILLET D'HUMEUR (13) Lisez jeunesse!

Image
Il en a fallu du temps pour que ma fille aînée se mette sérieusement à lire. Je m'étais fait un point d'honneur à ne pas la harceler ni à la railler sur le fait qu'elle commençait beaucoup d'ouvrages et n'en terminait aucun. Avec le temps, je me disais que c'était aussi une forme d'opposition : "maman lit, et bien moi non" !
Pourtant, ma patience a été récompensée. Cela fait une année que H. est devenue une dévoreuse de livres. Elle a commencé par lire les sagas à la mode, celles de son âge, les autres Hunger Games, Divergente et Labyrinthe. Puis, elle a bifurqué vers les séries mythologiques comme les Percy Jackson et les Héros de L'Olympe, pour enfin s'intéresser aux romans de John Green.
H. est une lectrice de son temps, avec des goûts de son âge.

H. a déjà arpenté avec moi les allées du Salon de Montreuil. Les livres font partie de son univers familier. Toute petite déjà elle collectionnait les albums de Franklin la Tortue, et choisiss…

En beauté, Hoon Kim

Image
Ed. Philippe Picquier, novembre 2015, traduit du coréen par Yumi Han et Hervé Péjaudier, 78 pages, 12 euros.

Étrange 
Le récit commence par un drap qui recouvre le corps d'une défunte. L'épouse du narrateur vient de s'éteindre après avoir enduré les pénibles souffrances d'une longue maladie qui ne lui permettait plus d'être maîtresse de son corps. Son époux est à la fois soulagé et triste. Il l'a accompagnée jusqu'au bout, endurant parfois des situations scabreuses que plus d'un homme aurait voulu éviter.
Alors qu'il réfléchit à l'organisation de la cérémonie et à la réaction de sa fille unique, son patron l'appelle. Notre narrateur est directeur commercial d'une grande entreprise de cosmétiques qui n'a plus le droit à l'erreur de marketing si elle veut combler les pertes de l'année précédente. Malgré le deuil qui l'accable, il doit gérer en direct la mise en place d'une nouvelle campagne publicitaire d'été.
La m…