Articles

Affichage des articles du mars, 2017

FRAGMENTS DE BD (15) Les Cahiers d'Esther, Histoire de mes 10 ans, Riad Sattouf

Image
Ed. Allary, janvier 2016, 72 pages, 16.90 euros.

J'avais adoré L'Arabe du futur (que je n'ai pas chroniqué), c'est donc avec plaisir que je suis tombée sur la nouvelle héroïne de Riad Sattouf. Esther A. a dix ans et elle est l'héroïne de cinquante-deux anecdotes véridiques que l'auteur a  dessiné et mis en page. Et il s'en passe des choses ! Parce que son père pense que les garçons de l'école publique sont dangereux, Esther va à l'école dans le privé.  Ce n'est pas mieux, car il s'en passe dans la cour de l'école. Sa maîtresse est super, mais c'est la plus moche du monde. Ses copines, Eugénie et Cassandre sont très différentes : l'une vient d'une famille très aisée, tandis que l'autre, métis, vit seule avec sa mère depuis que le père est rentré en Martinique.
Esther se dit pauvre car elle n'a pas d'Iphone et vit dans un petit appartement dans lequel elle partage sa chambre avec son "abruti de frère". Sa f…

Le Point de Schelling, David Rochefort

Image
Ed. Gallimard, collection Blanche, mars 2017, 224 pages, 18.50 euros

Nissim possédait toutes les clés pour réussir sa vie, mais il a préféré se laisser porter par le quotidien, l'imprévisible. Jouir d'une liberté totale, ne pas être pris au piège des carcans de l'argent, du travail et de la famille a cependant des limites que Nissim cherchera à contourner indéfiniment.
Sa rencontre avec Alba, une femme remplie de "ses silences et du vide de son passé "est ce que, en théorie des jeux, on appelle le point de Schelling. Leur relation amoureuse est une dynamique de coopération et de conflits. Nissim, comme pour le reste de son existence, entreprend une logique stratégique pour appréhender ses sentiments envers Alba. Amour et haine ne sont jamais bien loin, et la jeune femme, assez soumise au départ, va se révéler, au fil du roman, et utiliser les mêmes ficelles stratégiques de son compagnon.

Mensonges et mythomanie sont très présents. Nissim est un écrivain et la fic…

Divertissement, Thomas Coppey

Image
Ed. Actes Sud, mars 2017, 304 pages, 21 euros.


Critique cinglante de "la télé qu'on déteste mais qu'on regarde quand même", Divertissement brosse le portrait du présentateur d'un show en déclin, et celui de l'invitée, ancienne star sur le retour, qui compte bien faire un come back de la dernière chance... 2022, Los Angeles. Mike Chevreuil, présentateur du célèbre Mike Chevreuil Show savait très bien qu'un jour son émission serait sur la sellette, telle est la dure loi de la télévision. Les téléspectateurs sont des requins qui ont besoin de leur dose quotidienne de trash pour continuer à vous regarder. Or, à soixante-et-onze ans, Mike est un homme fatigué qui n'a plus envie de renouveler ses blagues vaseuses pour garder sa place.  "Il est un survivant, il sait qu'il a eu un moment pour prendre sa retraite dans la grâce et que ce moment est passé il y a six ans, quand il a choisi de survivre à Albert en maintenant le Show. (...) Cela aurait eu de…

A part ça (21) Sainte Caboche, Socorro Acioli

Image
Ed. Belleville, mars 2017, traduit du portugais (Brésil) Par Régis de Sa Moreira, 240 pages, 19 euros.
Illustrations de Alexis Snell

La littérature inspire. Elle est une passerelle, un fil d'Ariane...
Belleville Editions est une nouvelle maison d'édition dont l'objectif est de proposer au lecteur d'"Ouvrir une fenêtre sur le monde".
C'est pourquoi chaque roman édité est connecté : chaque note en bas de page peut-être lue, écoutée ou visionnée sur le site dédié, autant de balises pour voyager ...
https://notes.belleville-editions.com/livre/caboche

Samuel a parcouru pendant seize jours et seize nuits le territoire hostile du Nordeste au Brésil, pour respecter la promesse faite à sa mère Mariinha sur son lit de mort : rejoindre la grand-mère paternelle à Candeia. Déshydraté, à moitié mort de faim, il arrive dans une ville fantôme. Candéia fait peur à voir : les boutiques sont fermées, les habitations semblent abandonnées et il n'y a pas âme qui vive. Lorsqu&…

Exergue (8)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire.Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...Exergue de Retour à Little Wing de Nickolas Butler (Autrement, 2014)


FRAGMENTS DE BD (14) Verte, Marie Desplechin et Magali Le Huche

Image
Ed. Rue de Sèvres, mars 2017, 72 pages, 14 euros.

Voici enfin l'adaptation en BD du célèbre roman jeunesse Verte de Marie Desplechin paru en 2012 à l'Ecole des Loisirs. L'occasion pour les jeunes lecteurs qui ont du mal avec le format roman de découvrir le petit monde de Verte. Ce n'est ni une punk, ni une grunge, ni un surnom qu'elle porte depuis la petite enfance, mais la petite rouquine au centre de la couverture s'appelle bien Verte ! Prénom très original au demeurant puisqu'elle doit être la seule  à le porter. Rose ou Blanche auraient été plus commode, mais non, il a fallu que sa maman décide de l'appeler de la couleur du poireau ! Or, ce prénom n'est qu'un problème secondaire. Du haut de ses onze ans, Verte est bien décidée à mener une vie normale, et dans sa famille, la normalité n'existe pas ! Ursule, sa maman,  est une sorcière, et sa grand-mère Anastabotte aussi ! D'ailleurs Ursule scrute les premiers signes de sorcellerie chez…

Crépuscule du tourment 2, Léonora Miano

Image
Ed. Grasset, mars 2017, 320 pages, 20 euros.

Le roman débute là ou le premier tome se terminait : Ixora est laissée pour morte sous une pluie battante, battue par celui qui partage sa vie, Amok. Amok fuit, horrifié par sa bestialité et la certitude que finalement il est comme son père qui battait jadis Madame. La violence envers les femmes serait-elle une histoire de famille ? "Amok avait frappé Ixora parce qu'il ne s'était plus contrôlé. Il l'avait abandonnée dans la boue parce qu'il s'était habitué à se rétracter en lui-même pour éviter les conflits, la douleur, la honte. Il ne savait pas très bien où il était, mais le moment était venu pour lui de quitter cet endroit".  Dans la berline qui fonce à travers l'orage, il décide de rejoindre le village de son père afin de l'affronter enfin. Cela fait des années qu'il ne l'a pas vu et ils n'ont jamais vraiment parlé d'homme à homme. Seulement, Amok est victime d'un accident de voitu…

La plus grande peur de ma vie, Eric Pessan

Image
Ed. L'Ecole des Loisirs, janvier 2017, collection Medium, 120 pages, 13 euros.

"Je sais tout cela. Je sais que les armes ne sont jamais en paix, qu'elles peuvent à tout moment mordre la main qui s'approche, mais parfois on oublie tout le savoir que l'on a dans la tête, parfois on ne pense qu'à l'instant présent, parfois on veut juste prendre une grenade dans sa main pour la soupeser, pour sentir le froid du métal sous ses doigts, pour mieux voir comment elle est fabriquée, pour jouer, pour faire comme dans les films, pour se donner l'illusion d'être un soldat américain venu libérer la France de l'occupation allemande".
Quelle serait la plus grande peur de votre vie ? La vraie peur, pas celle qu'on ressent en visionnant un film d'horreur en cachette de ses parents, ou en montant dans le dernier manège à sensations fortes. Non, on parle de la peur intrinsèque, celle qui vous secoue les entrailles au point de vous rendre malade, celle …

Des Hommes sans femmes, Haruki Murakami

Image
Ed. Belfond, mars 2017, traduit du japonais par Hélène Morita, 304 pages, 21 euros.
Titre original : Onna no inai otokatach


"Un jour, soudain, vous êtes devenus des hommes sans femmes. Ce jour arrive sans qu'il y ait eu auparavant la moindre allusion ou le moindre avertissement, sans que vous ayez éprouvé de pressentiment ou de prémonition, sans toc-toc, sans petits toussotements. Vous avez tourné à un angle et vous savez déjà que c'est arrivé. Mais impossible de revenir en arrière. Dès ce tournant pris, voici le seul monde qui sera le vôtre désormais. Un monde qu'on appellera celui des hommes sans femmes. Un pluriel froid et sans fin". Dans ces sept nouvelles du recueil écrites en 2014 et encore inédites en France, Murakami a choisi sept héros pour qui la figure féminine leur a permis ou leur permet encore l'accès à un autre univers que celui dont ils évoluent. A chaque fois, la femme est une "passerelle" vers un ailleurs beaucoup plus agréable. Qu&…

Nous partirons, Elsa Fottorino

Image
Ed. Mercure de France, mars 2017, 176 pages, 16.80 euros.

Quand dans un couple, l'un aime pour les deux, il arrive qu'un jour cet amour devienne toxique. Nicole et Jacques Rosen coulent des jours heureux dans leur villa du sud qu'ils viennent d'acquérir. Jacques, sur la plage, adore observer son épouse qui joue avec leur fille Sabine au bord de l'eau. On dirait qu'il n'en revient toujours pas, lui, le notaire d'âge mûr, d'avoir su conquérir cette superbe femme.
Les occasions sont nombreuses où Jacques surprend sa femme et la réclame. Elle accepte toujours de bonne grâce, même si on sent qu'il y a de la passivité dans son affection. Nicole est absente d'elle-même ; elle mène sa vie au jour le jour, se désintéresse totalement de son apparence extérieure, se surprend d'ailleurs de n'avoir pas changé sa garde-robe depuis dix ans. Pourtant, lorsqu'elle sort,elle sent les regards masculins sur elle, . Leur nouveau voisin, Julien, est at…

Exergue (7)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire.Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...
Exergue de Chevrotine d'Eric Fottorino (Gallimard)


Un Chant céleste, Yan Lianke

Image
Ed. Picquier, mars 2017, traduit du chinois par Sylvie Gentil, 96 pages, 14.50 euros.
Titre original : Balou Tiange


Yan Lianke utilise les ressorts du conte pour raconter l'histoire d'une mère de famille forte et déterminée, et égratigne au passage les coutumes de son pays. Quand You Sipo est arrivée au village où elle s'est installée, elle était confiante et transmettait sa joie de vivre en chantant des airs d'opéra. Les années ont passé : elle ne chante plus, travaille toujours aux champs, et son mari a décidé de se suicider. La vie ne lui a pas fait de cadeaux. Avec You Shipou, elle a eu quatre enfants tous frappés du même mal à la naissance. Ils sont nés idiots, capables certes de l'aider aux travaux des champs, mais incapables de raisonner et de fonder sans aide une famille. Autant, You Sipo a réussi à caser ses deux premières filles, autant, elle sent qu'elle aura du mal à marier la troisième, car cette dernière n'acceptera de quitter le giron maternel…

RUE DES ALBUMS (129) Oh ! si j'avais un dinosaure, Gabby Dawnay et Alex Barrow

Image
Ed. Actes Sud  Junior, mars 2017, Traducteur(rice) non mentionné(e), lit. anglaise, 40 pages, 13.80 euros.
Titre original : If I Had a Dinosaur


"Si j'avais un dinosaure, j'achèterais une dinotière pour qu'il puisse entrer dans ma maison y faire une petite sieste princière". La petite fille porte un pyjama aux motifs de dinosaures, ça tombe bien car c'est l'animal de compagnie dont elle rêve. Avec lui, pas de problèmes pour s'occuper : elle pourrait faire du toboggan sur sa très longue queue, lui apprendre des tours, et pourrait même être taxi pour l'emmener en classe. Sa taille et son poids la rassureraient, et comme on ne verrait que lui, ses camarades seraient jaloux !
Forcément, l'animal ne serait pas bête : il apprendrait l'alphabet, nagerait dans un bassin adapté, et respecterait un régime alimentaire.

Un dinosaure, c'est comme le mammouth de Quentin Gréban ou le lion d'Helen Stephens, ce n'est qu'une question d'ada…

Les Marches de l'Amérique, Lance Weller

Image
Ed. Gallmeister, mars 2017, collection Nature Writing, traduit de l'anglais (USA) par François Happe, 354 pages, 24.20 euros.

On est en Amérique, mais ce n'est pas encore vraiment l'Amérique, ce territoire vaste tel qu'on le connaît. A la moitié du dix-neuvième siècle, l'Amérique est en devenir : on grignote des terres sur celles des Indiens, des mexicains, mais surtout, la population est très mouvante, toujours obnubilée par cette idée, partir vers l'Ouest."Je suis en train de te dire qu'un homme qui va là-bas, dans l'Ouest, maintenant il pourrait y prendre un bon départ dans la vie. Ou y prendre un nouveau départ. Un homme pourrait laisser derrière lui tout ce qu'il était. Peut-être se faire un jardin dans tout ce désert".
Avant de porter sur leurs épaules la sinistre réputation d'être des tueurs, Pigsmeat et Tom ont été des enfants mal aimés. L'un a grandi sans sa mère morte en couche, avec un père qui ne l'aimait pas. L'…

Exergue (6)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire. Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...Exergue de Moisson de Jim Crace (Rivages)


La Revenante, Molly Keane

Image
Ed. La Table Ronde, collection Petit Quai Voltaire, traduit de l'anglais (GB) par Simone Hilling, 314 pages, 14 euros.
Titre original : Time after time


Malveillance et mesquineries règnent au manoir de Durraghglass en Irlande, entre Jasper et ses soeurs May, Bébé June et April. Mais chez les Swift, c'est ce qui se ressemble le plus à de l'affection."Les filles n'étaient que des intruses ignorantes, une petite tribu tout juste bonne à nourrir, et à provoquer".
Elle vit dans un manoir, elle possède encore des terres et des animaux, mais à l'intérieur, on sent que la famille est désargentée. Les Swift entretiennent cette apparence  de noblesse, mais tout est bon aux économies, si bien que tout part à vau-l'eau : l'intérieur n'est plus entretenu, Japser cuisine avec des aliments souvent avariés, et les pièces sont souvent d'une saleté repoussante.
Jadis, les lieux étaient entretenus par des domestiques, et la mère, Violet, régnait en maîtresse …

La Vie automatique, Christian Oster

Image
Ed. de L'Olivier, février 2017, 144 pages, 16,50 euros.


"La fiction devient son refuge, la vie elle-même une toile de fond" prévient la quatrième de couverture pour résumer la tournure que prend la vie de Jean, un quinquagénaire qui a décidé d'être le spectateur de sa propre vie.
Jean est un acteur de seconde zone qui n'a jamais vraiment crevé l'écran, mais qui a toujours réussi à vivre de son art. Il vit seul à la campagne, dans sa maison isolée, depuis que sa compagne l'a quitté. Bientôt, sa maison sera un lointain souvenir, car au début du roman, il la contemple en train de brûler suite à un incident domestique. Tenter de circonscrire l'incendie ou prévenir les pompiers, à quoi bon ? Cela faisait longtemps que Jean souhaitait tourner la page d'une vie qui ne lui correspond plus. Le feu lui permet enfin de vivre dans l'instant.
"C'est sur la route de la gare que je me suis vu tout à coup comme un homme qui n'a plus de maison. J…

Valet de pique, Joyce Carol Oates

Image
Ed. Philippe Rey, mars 2017, traduit de l'anglais (USA) par Claude Seban, 219 pages, 17 euros.
Titre original : Jack of Spades


Andrew J.Rush est un écrivain  à succès de romans policiers, exemplaire dans vie professionnelle et dans sa vie privée, encore loin de la célébrité de Stephen King qu'il admire, même si on l'affuble du surnom de "Stephen King du gentleman". Cependant, Rush a aussi des secrets bien gardés..."Souvent, aujourd'hui encore, j'entends des cris au loin : Ce garçon ! Il se noie ! Sauvez-le...Juste au-dessous du plongeoir. On dirait qu'il s'est cogné la tête..." Andrew est un type bien, tellement bien qu'on adorerait pouvoir le détester, mais autant le dire tout de suite, trouver la faille tient de l'utopie. Il écrit des romans policiers qui se terminent toujours bien et a gardé la même maison d'édition depuis ses débuts littéraires. Côté vie privée, il est marié à Irina dont il est encore très amoureux et s…

A part ça (21) Elle chantait Ramona, Henri Raczymow

Image
Ed. Gallimard, collection  Blanche, février 2017, 144 pages, 14.50 euros.

La littérature inspire. Elle est une passerelle, un fil d'Ariane...
"C'est Etienne qui écoutait la radio. Anna ne l'écoutait pas : elle chantait. Elle chantait, de tout son cœur, Ramona j'ai fait un rêve merveilleux. La radio, c'était elle-même".
Anna et Etienne, les parents de l'auteur. Ils se sont mariés après la guerre avec le souvenir vivace de ceux qu'ils ont perdus. Parler d'eux, c'est une autre affaire, le silence évoquait la douleur et de l'incompréhension de leur disparition.
Le narrateur - l'auteur - a grandi dans le quartier de Belleville à Paris, où l'on entend encore parler yiddish, et où "ce n'était jamais triste, plein de boutiques, de cafés, de cinémas, de poissonneries, de marchands de jouets". Son père y fabriquait des canadiennes, sa mère coiffait en chantant. De temps en temps, Riri comme on surnommait le bambin, ramenait s…

Exergue (5)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire. Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...
Exergue de La Fin du vandalisme de Tom Drury (Points Seuil)


REGARDS CROISES (28) C'est dimanche et je n'y suis pour rien, Carole Fives

Image
Ed. Folio Gallimard, janvier 2017, 160 pages, 5.90 euros.

Regards croisésUn livre, deux lectures. En collaboration avec Christine Bini 


"C'est dimanche et je n'y suis pour rien" tels sont les deux vers qui viennent à l'esprit de Jef, alors qu'il écoute son amie Léonore lui expliquer son projet de voyage au Portugal sur les traces de son premier amour José. Léonore avait quinze ans, José dix-neuf. ils se sont rencontrés sur une plage, l'été, se sont aimés au point de vouloir avoir ensemble leur première fois. La dernière fois qu'ils se sont vus, José est parti précipitamment et a eu un terrible accident de voiture. L'hospitalisation, l'amputation, le coma,le décès, et le vide. C'était il y a vingt-cinq ans,
"Je relis mon certificat, espérant lui faire dire ce qu'il ne dit pas. Naissance, mort, entre les deux, une adresse, un métier...Est-ce tout ce qui reste de José Oliveira pour l'administration "?
José est arrivé en France …

Alex Woods face à l'univers, Gavin Extence

Image
Ed. 10/18, janvier 2017, traduit de l'anglais (GB) par Nicolas Thiberville, 432 pages, 8.40 euros.
Titre original :


Alex Woods est un original ; il n'a rien demandé mais c'est ainsi depuis qu'un fragment de météorite lui est tombé sur la tête... Fils unique d'une cartomancienne et d'un père inconnu qui n'a servi que de géniteur au bon moment, Alex Woods est un adolescent assez solitaire et très futé. Pourtant, tout le monde le connaît ou plutôt sait qui il est depuis qu'il a fait la une des tabloïds. Atteint à la tête par un fragment de météorite, il est sorti indemne du coma mais avec une amnésie complète de l'accident.  "C'est un peu difficile à expliquer, mais ce qui m'a vraiment frappé lors de cet instant suspendu, c'est que je me suis mis à penser à tout ce qui aurait pu exister s'il n'y avait pas eu cette météorite, comme l'esquisse d'un univers parallèle.Sans elle, j'aurais été une personne complètement diff…

Le Gardien des choses perdues

Image
Ed. Actes Sud, février 2017, traduit de l'anglais (GB) par Christine Le Boeuf, 350 pages, 22.50 euros.
Titre original :The Keeper of Lost Things

Quand Laura a répondu à l'annonce postée par Anthony Peardew, elle ne savait pas que cet homme changerait sa vie à long terme. Cela fait des années que Laura est la fidèle secrétaire d'Anthony, un écrivain vieillissant, un rien secret, qui vit dans le souvenir de sa fiancée brutalement décédée un jour de mai 1974. Depuis, il a développé une lubie, ramasser les objets perdus, les étiqueter puis les ranger, dans l'espoir qu'ils retrouvent - pourquoi pas- un jour leur propriétaire. Cette étrange collection ne doit rien au hasard. Sa bien-aimée Thérèse lui avait demandé de prendre soin de sa médaille de communiante, et il l'a perdue le jour de sa mort. Depuis, il s'en veut terriblement car il a l'impression que "le dernier des fils qui [les] liaient a été rompu". En récupérant les objets perdus des autres,…