Articles

Affichage des articles du avril, 2017

Exergue (10)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire.Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...
Exergue de Une Chance minuscule de Claudia Piñeiro



Fin de ronde, Stephen King

Image
Ed. Albin Michel, mars 2017, traduit de l'anglais (USA) par Océane Bies et Nadine Gassie, 423 pages, 22.50 euros.
Titre original : End of watch


Dernier épisode de la trilogie Mr Mercedes, Stephen King nous emmène dans les méandres de la télékinésie sur fond de consoles de jeux portatives. Pour Bill Hodges, c'est bientôt la Fin de ronde, entendez par là la retraite. Il s'est fait à l'idée, et se sent prêt à confier "sa petite entreprise" à son bras droit Holly qui est bien plus organisée et efficace que lui. De toute façon Hodges a fait son temps, et maintenant que Brady Hartsfield végète à l'hôpital, il est rassuré.
"Hodges a appris qu'écouter Holly  porte ses fruits. Elle pense en dehors des clous, parfois carrément à l'opposé, et elle est dotée d'une intuition troublante".
Au départ, après l'épisode de Carnets Noirs, Hodges allait de temps en temps vérifier lui-même que le tueur fou à la Mercedes était bien dans ce que les médeci…

Rancœurs de province, Carlos Benatek

Image
Ed. de L'Olivier, février 2017, traduit de l'espagnol (Argentine) par Delphine Valentin, 288 pages, 22 euros.
Titre original : Rencores de provincia

Roman de l'attente et des projets avortés, Rancœurs de province raconte les itinéraires de deux personnages un homme et une femme, qui ne se connaissent pas et qui sont à un tournant de leur existence.
Lorsque Poli rentre chez lui après une semaine de travail itinérant, il sent bien que son épouse Eugénia est distante, voire carrément indifférente à sa présence. Forcément, la situation lui semble plus logique lorsqu'il découvre qu'elle le trompe avec un avocat friqué. De toute façon, cela devait arriver, pense-t-il, car elle ne supportait plus de vivre avec un homme incapable de ramener suffisamment d'argent dans le couple.
"De toute façon, pour Poli, tout paradis rêvé est patrimoine intangible, pensée mythique, animisme, un truc absurde, et donc absurde à regretter". Alors Poli quitte, forcé, le domicile c…

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

Image
Ed. Actes Sud, traduit de l'espagnol (Argentine) par Romain Magras, mars 2017, 256 pages, 22 euros.
Titre original : Una suerte pequena


Une chance minuscule reste une chance. C'est celle qui apparaît au milieu du trou noir de votre vie et vous permet de vous relever et d'avancer."Il y a des mères qui ont de la chance et à qui la vie épargne ces coups du sort.Moi, je n'ai qu'une chance minuscule".

Mary Lohan est de retour en Argentine pour évaluer un établissement scolaire susceptible d'avoir un partenariat avec un collège américain dans lequel elle travaille. Cela fait vingt ans qu'elle n'est pas revenue dans son pays natal. Autrefois, elle s'appelait Marilé Lauria, était mariée à Mariano, chirurgien propriétaire de la clinique, et élevait Alexandro leur petit garçon. Mais un événement traumatisant l'a fait fuir sans se retourner, se condamnant à une douleur silencieuse, mais abandonnant surtout son fils. L'abandon, pour exorciser l…

Exergue (9)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire.Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...
Exergue de Aucun homme ni dieu, de William Giraldi (Autrement)


la Ville : Les Ferrailleurs, 3, Edward Carey

Image
Ed. Grasset, mars 2017, traduit de l'anglais (GB) par Alice Bellow, 576 pages, 23 euros.
Titre original : Iremonger, Lungdon


Point final d'une trilogie qualifiée de gothique, le tome 3 des Ferrailleurs reprend les ingrédients des deux précédents opus pour offrir une conclusion qui emmène le lecteur jusque Buckingham Palace.
Depuis que Fetidborough a disparu sous un océan de détritus, la famille Ferrayor se cache dans une villa londonienne, et ceux qui osent sortir doivent le faire le plus discrètement possible sous peine d'être reconnus et arrêtés par la police.
Dans la grande maison délabrée qui leur sert aujourd'hui de camp retranché, Clod est mis sous verrou par sa famille, soucieuse de garder auprès d'eux celui qui peut inverser la malédiction qui frappe les Ferrayor.
"Il étaient des centaines : des gens partout, tapis dans l'ombre, dressant le cou pour me voir, grinçant, se mouvant, se mouvant dans cette obscurité blafarde, se marchant les uns sur les a…

Redemption, Vanessa Ronan

Image
Ed. Rivages, mars 2017, traduit de l'anglais (USA) par Alexandre Lassalle, 413 pages, 22.50 euros.
Titre original : The Last days of summer

Roman fascinant sur le pardon, Rédemption démontre à quel point l'amour et la haine sont intimement liés, et décortique le mécanisme de la vengeance.
Cela fait dix ans que Jasper Curtis a quitté les siens et sa ville natale pour purger une peine de dix ans de prison. En cellule, il a appris a canaliser sa rage et sa violence, mais surtout il est devenu patient. Maintenant, il est l'heure pour lui de recouvrer la liberté.
"Il ne se rappelait pas que les cars roulaient si vite.Il porte les mêmes vêtements que le jour où ils l'ont arrêté. Un jean, Un tee-shirt Coca-Cola. Des Nike. Il n'a jamais eu de bottes. Il retrouve dans sa poche un billet de dix dollars. Il ne possède rien d'autre que ce qu'il a sur le dos". Dix ans ont passé, mais les blessures restent vives. Personne n'a oublié le crime de Jasper, encore…

L'Eté de "La Tempête", Craig Higginson

Image
Ed. Mercure de France, mars 2017, traduit de l'anglais (Afrique du Sud) par Gabrielle Lécrivain, 272 pages, 23.50 euros.
Titre original : Last summer

L'assistant du metteur en scène d'une nouvelle production de La tempête de Shakespeare se raconte et raconte la vie de son employeur, le temps d'un été.
Cela ne dérange pas Thomas d'être dans l'ombre du grand metteur en scène Harry Greenberg, homme de théâtre qui a autrefois fui l'Afrique du Sud et le grand amour de sa vie Marilyn. Depuis, cet homme vieillissant n'a jamais refait sa vie, accordant toute son attention à ses acteurs, son assistant, et son chien Fire Dog.
"Mon amour pour elle était l'ingrédient magique. C'est ce qui faisait tout fonctionner. En la quittant, je l'ai aussi laissé derrière moi. Et il est mort en silence. (...) Quand l'idée d'elle, ou de quelqu'un comme elle, s'est évanouie, je n'ai plus su vers quoi me tourner. J'étais simplement à la dériv…

VACANCES ! De retour le 18 avril

Image

A Coups de pelle, Cynan Jones

Image
Ed. Joëlle Losfeld, mars 2017, traduit de l'anglais (Pays de Galles) par Mona de Pracontal, 168 pages, 16.5 euros.
Titre original : The Dig

Depuis le décès accidentel de sa femme, Daniel, agriculteur et éleveur de moutons, fait son travail machinalement. Les mêmes gestes, les mêmes soins apportés aux brebis lors de l'agnelage lui permettent de ne pas sombrer. Sauf que tout lui rappelle celle qui partageait sa vie.
"Ils s'étaient absorbés l'un dans l'autre et dans cette petite ferme modeste au rythme régulier qu'ils avaient créé, et tant qu'ils pouvaient la faire tourner, ça leur suffisait.Il ne voyait plus cela maintenant, à travers le voile opaque du travail. Tout ce qu'il pouvait voir, maintenant, c'était une machine qu'il devait maintenir en fonctionnement sans quoi elle se gripperait, et il s'y attelait avec acharnement comme s'il n'avait pas plus conscience qu'un des rouages du mécanisme". Daniel est un tendre. Il a…

RUE DES ALBUMS (130) Dessine-moi un petit prince, Michel Van Zeveren

Image
Ed. L'Ecole des Loisirs, collection Pastel, mars 2017, 48 pages, 11.50 euros.

"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux" dit le Renard au Petit Prince de Saint Exupéry.
Michel Van Zemeren reprend l'idée générale du conte philosophique pour offrir au tout jeune lecteur une histoire originale et pétillante.
Dans la classe de Petit Mouton, il y en a un qui dessine super bien. "Trop fort" disent les autres, éberlués, lorsqu'ils regardent ses chefs-d'oeuvre. Il est tellement doué qu'on lui demande à l'unanimité de faire le dessin ultime, le plus difficile de tous : dessiner le Petit Prince !
Pas fou, le petit génie du crayon leur répond : "vous n'avez qu'à dessiner vous-mêmes !"
Tous s'y mettent, chacun y va de sa vision bien personnelle du Petit Prince, sauf que Petit Mouton a un problème : il ne sait vraiment pas dessiner. Même sa maman ne peut pas l'aider car, elle aussi, est ass…

Desert Home, James Anderson

Image
Ed. Belfond, mars 2017, traduit de l'anglais (USA) par Jérôme Schmidt, 336 pages, 20 euros.

La route 117 coupe le désert de l'Utah. Tout au long, il n'y a rien ou presque, car si on arrive à regarder au delà des mirages de chaleur, on aperçoit une petite communauté d'âmes hétéroclite."C'est comme ça partout ici. Et les GPS ne fonctionnent pas mieux. Ni les radios. Même les téléphones satellites. Ce désert, c'est le triangle des Bermudes, version sable et rocaille. Ça tient à la roche qui contient du minerai de fer".
Ben sillonne chaque jour depuis vingt ans la 117 à bord de son camion de marchandises. Depuis le temps, il connaît à peu près tous ceux qui vivent aux alentours, et entretient avec eux des relations qui pourraient s'apparenter parfois à de l'amitié. Comme lui, ces gens sont des taiseux avec leur lot de chagrins et de renoncements. Au lieu d'utiliser les services de la poste - pourtant moins chers - ces gens préfèrent avoir affai…