Articles

Affichage des articles du mai, 2017

Imaginer la pluie, Santiago Pajares

Image
Ed. Actes Sud, avril 2017, traduit de l'espagnol par Claude Bleton, 304 pages, 21 euros.
Titre original : La lluvia de Ionah

Ionah ne connaît que le modeste puits, le petit jardin, l'appentis qui l'abrite du soleil avec sa mère, et les milliers de dunes à l'horizon. Elle lui raconte parfois un autre monde, bien consciente qu'un jour il lui faudra le rejoindre.
"Désert, c'est ainsi qu'on l'appelait, m'avait dit ma mère (...) Car lui donner un nom revient à le circonscrire. Comme si certaines choses n'étaient pas le désert. J'essaie d'imaginer d'autres lieux, mais c'est impossible. Parfois les mots de mère n'ont pas de sens pour moi".
Quand Ionah a besoin de s'isoler, il s'assoit sur le toit de l'appentis et regarde les dunes. Ce n'est jamais le même paysage. Ces collines de sable sont mouvantes, changeantes, et empêchent de voir ce qu'il y a derrière. Car le petit garçon ne connait que cela. Quand i…

Magic number !

Image
300 000 ça se fête !

Merci encore à Christine Bini de m'avoir poussée à créer ce blog, mais aussi et surtout à tous mes lecteurs, qu'ils soient d'un jour ou réguliers.

Enfin, ce blog doit aussi beaucoup aux maisons d'édition et surtout à leurs attaché(e)s de presse qui, au fil du temps, ont noué avec Fragments de lecture une relation de confiance.

Un grand merci !




Les Mandible, une famille 2029-2047, Lionel Shriver

Image
Ed. Belfond, traduit de l'anglais (USA) par Laurence Richard, mai 2017, 528 pages, 22.50 euros.
Titre original : The Mandible


1929-2029, Un siècle après la Grande Dépression, voici que la patrie du dollar, gendarme mondial de l'économie, se déclare en faillite. Pour les Mandible, plus rien ne sera jamais comme avant..."La véritable pauvreté, c'était faire ce qu'on devait faire et non ce qu'on avait envie de faire".

Car avant c'était quand ? avant 2024, ou entre 2024 et 2029 ? En 2024, les Etats-Unis ont subi une grave dépression économique, surnommée l'Âge de pierre, qui ont valu aux américains de revoir leurs habitudes de vie. Désormais, ils vivent dans une société où le chou se négocie à presque quarante dollars et où le papier toilettes est un luxe...
"L'Âge de pierre avait eu des conséquences aussi immédiates que tangibles : les ampoules ne s'allumaient plus, les aliments pourrissaient dans les frigos, et aucun des rares magasins en…

Exergue (12)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire.Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi... Cette page aurait-pu être un exergue, elle est simplement le premier chapitre de A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie d'Hervé Guibert (Gallimard)
C'est une page poignante et essentielle qui appelle encore et toujours le lecteur à lire Hervé Guibert http://virginieneufville.blogspot.fr/2014/03/pourquoi-il-faut-encore-lire-herve.html




RUE DES ALBUMS (131) Au secours, maman fait un régime, Philippe de Kemmeter

Image
Ed. De La Martinière Jeunesse, mai 2017, 32 pages, 7.90 euros.


Les beaux jours arrivent, et même au pays de la banquise, maman pingouin veut retrouver sa silhouette de jeune fille pour pouvoir en profiter...
Il a fallu l'arrivée d'un pèse-pingouin et la lecture assidue de magazines féminins pour que Maman pingouin se persuade qu'elle est trop ronde.
Fini les bon petits plats, fini le burger de colin, désormais place à la soupe de glaçons, et papa pingouin n'ose rien dire de peur de vexer son épouse !

Pour le petit narrateur, la blague a assez duré : le temps passe et pas le moindre résultat, on dirait même que maman s'arrondit.
"En feuilletant ses magazines, maman rêve de silhouettes longilignes. Mais je n'ai pas l'impression que son régime soit efficace, maman s'arrondit un peu plus chaque jour. Mais ça, je ne vais pas lui dire..."  Quand un matin la maman se sent mal, le petit et son père décident de l'emmener chez le médecin. Peut-être qu…

Les Vivants au prix des morts, René Fregni

Image
Ed. Gallimard, mai 2017, 192 pages, 18 euros.

Réalité et fiction se confondent : le narrateur, écrivain de son état, ancien animateur d'ateliers d'écriture aux Baumettes, se retrouve embarqué dans une histoire qui le dépasse seulement pour avoir voulu rendre service à un ancien détenu. René a appris à savourer le quotidien qu'il s'est construit auprès d'Isabelle, la pétillante professeur des écoles. Quand elle est en classe, il apprécie sa solitude, prend le temps d'écrire, de réfléchir, s'échappe pour de longues randonnées. Il s'est enfin posé après un passé où le silence était une denrée rare. De son expérience, il en a tiré matière à écrire, et a gardé des souvenirs de rencontres. Parmi elles, Kader, un détenu des Baumettes, le roi de l'évasion. Il ne manquait jamais un cours de René, même s'il n'a jamais voulu coucher quoi que ce soit par écrit. L'atelier d'écriture lui permettait d'oublier le quartier d'isolement et le de…

Mrs Hemingway, Naomi Wood

Image
Ed. Quai Voltaire, mai 2017, traduit de l'anglais par Karine Degliame-O'Keeffe, 288 pages, 21 euros.

"Hadley Richardson, Pauline Pfeiffer, Martha Gellhorn et enfin , Mary Welsh.Une famille mal assortie. Des sœurs improbables",dont le point commun est d'avoir aimé le même homme : Ernest Hemingway. Ernest est un éternel amoureux, mais il aime mal et jamais bien longtemps. Il a ce charme fou et cette prestance qui font fondre les femmes les plus indépendantes, celles même qui s'étaient jurées de ne jamais tomber dans les bras d'un tel homme. L'autre grand amour d'Ernest est l'alcool. Il lui voue une passion indéfectible que ni les privations de la guerre, ni les troubles de l'humeur le forcent à arrêter. C'est la seule maîtresse qu'il n'aura jamais trompé... "Pendant que les correspondants riaient, elle avait fixé le vide à travers le hublot, en se demandant qui exactement elle avait épousé. La bouteille, voilà sa vraie maîtres…

Exergue (11)

Image
Décalé ou prophétique, l'exergue est la citation qui annonce le roman que vous allez lire.Et souvent, ce fragment littéraire est un petit bijou en soi...
Exergue de Mohawk de Richard Russo (Quai Voltaire ; 10/18)


A part ça (23) Notes du désert, Jason Oddy

Image
Ed. Grasset, mai 2017, traduit de l'anglais (GB) par Pierre Ducrozet, 256 pages, 20.90 euros.

La littérature inspire. Elle est une passerelle, un fil d'Ariane...

Quand la fiction rejoint la réalité, cela donne Notes du désert, carnet de l'immersion d'un journaliste dans une étrange ville du désert américain devenue décor d'un centre d'entraînement antiterroriste, et dans laquelle les habitants deviennent des figurants.
Pas grand chose à voir à Playas, petite bourgade située dans le désert du Nouveau-Mexique, située sur la route qui mène vers un site autrement plus célèbre, Roswell. Pas grand chose donc, mais depuis quelques temps, elle est devenue une mine d'or pour une entreprise qui y a vu un centre d'entraînement idéal contre l'antiterrorisme et autres luttes armées.  "Grâce au financement fédéral du Département de la Sécurité Intérieure, le New Mexico Tech est à présent en mesure de lancer tout un ensemble d'activités de recherche et de pr…

REGARDS CROISES (29) Les Filles au lion, Jessie Burton

Image
Ed. Gallimard, collection Du Monde entier, mars 2017, trdauit de l'anglais (GB) par Jean Esch, 496 pages, 22.50 euros.
Titre original : The Muse

Regards croisésUn livre, deux lectures. En collaboration avec Christine Bini 

Jessie Burton est une passionnée d'art. Elle l'avait dévoilé avec son premier roman Le Miniaturiste ( Folio Gallimard, 2017) vendu à plus de 500 000 exemplaires au Royaume Uni. Cette fois-ci, elle bâtit son roman à énigmes autour d'un tableau imaginaire mais pourtant si vraisemblable en racontant l'origine de sa création et son incroyable parcours.
Quand Odelle ouvre pour la première fois les portes du Skelton, grande galerie d'art londonienne  elle n'arrive toujours pas à croire que elle, la jeune fille arrivée de Trinidad et Tobago cinq ans plus tôt, a enfin réussi a obtenir un emploi à la hauteur de ses espérances. Nous sommes en 1967, le travail ne manque pas mais Odelle est souvent victime du racisme ordinaire qui freine considérableme…

Dans les eaux troubles, Neil Jordan

Image
Ed. Joëlle Losfeld, avril 2017, traduit de l'anglais (Irlande) par Florence Lévy-Paolini, 288 pages, 22 euros.
Titre original :The Drowned detective

De Neil Jordan, on retient surtout la réalisation de Entretien avec un vampire (1994), le film -un peu sanguinolent- de vampires avec Brad Pitt et Tom Cruise, adapté du roman de Anne Rice paru en 1976. Dans ce texte, point de créatures des ténèbres, mais un homme perdu, en proie à la jalousie et à une énigme, dans une ville de l'ex-république soviétique. Qu'est donc devenue Petra, jeune fille de la campagne, blonde  sur un vieux cliché gardé religieusement par sa mère depuis sa disparition douze ans plus tôt ? Aucune nouvelle, aucune piste, aucune trace. Évanouie dans la nature ; un jour elle était là, auprès de ses parents, et le lendemain, plus personne. En dernier recours, le couple a décidé de consulter Gertrude une voyante, une connaissance de Jonathan le détective privé.
Gertrude sent que la jeune fille est enfermée quelq…

A part ça (22)Le Bonheur est un déchet toxique, Manu Causse

Image
Ed. Thierry Magnier, avril 217, 273 pages, 14.50 euros.

La littérature inspire. Elle est une passerelle, un fil d'Ariane...
Enfin un roman jeunesse qui parle d'autre chose que de monde post apocalyptique. Manu Causse décrit des personnages engagés avec des convictions, et ça fait du bien !
Nathanaël a seize ans, il vient de perdre son père. Ce dernier, c'était toute sa vie ; la maladie l'a emporté et désormais, Nathan croit que seule sa tante peut l'adopter.
Or la vie est remplie de surprises ! En même temps qu'il apprend que sa mère qu'il croyait morte lorsqu'il était bébé est bien encore vivante, il se voit obligé d'aller vivre à ses côtés. Elle a demandé la garde et l'a obtenue, il n'a pas le choix.
Adieu la ville, vive la campagne avec ses marchés, ce petit monde où tout e monde se connaît et ses étals bio. Pour couronner le tout, sa mère est vegan. Si Nathan n'avait pas décidé d'être muet pendant un temps pour montrer son oppositi…

Dans une coque de noix, Ian McEwan

Image
Ed. Gallimard, collection Du Monde entier, avril 2017, traduit de l'anglais (GB) par France Camus-Pichon, 224 pages, 20 euros.
Titre original : Nutshell

Ecrit entièrement à la première personne, ce roman doit son originalité au fait que le narrateur est un enfant sur le point de naître. In utero, il entend et comprend que sa mère est sur le point de commettre un acte criminel. John et Trudy sont sur le point d'être parents, ce n'est plus qu'une question de jours. Sauf que leur amour n'est plus qu'une histoire ancienne, enfin si on se place du côté de la jeune femme. Pourtant, il fut un temps où John, éditeur de poésie fauché, avait illuminé Trudy et incarnait tout ce qu'elle recherchait chez un homme : la profondeur d'esprit plutôt que le paraître. Certes, le couple avait hérité d'une bien belle maison située dans un quartier cossu de Londres, mais à la limite de l'insalubrité. Peu à peu, les considérations matérielles ont pris le dessus et Trudy…

La Femme tombée du ciel, Thomas King

Image
Ed. Philippe Rey, traduit de l'anglais (Canada) par Caroline Lavoie, avril 2017, 624 pages, 23 euros.

La Femme tombée du ciel pourrait être une longue mélopée sur les pratiques scandaleuses d'une riche multinationale sur l'écosystème, mais Thomas King a préféré ranger les mouchoirs et bâtir un roman fort sur l'espoir et la renaissance, tout en n'oubliant pas de dénoncer des pratiques scandaleuses. Gabriel Quinn s'est réfugié à Samaritan Bay, station balnéaire autrefois  visitée pour la migration des tortues vers la mer, devenue depuis la catastrophe de Holy Creek, une zone sinistrée.
"A l'époque, on voyait toute sorte de monde, en ville : jongleurs, avaleurs de feu, acrobates, magiciens, musiciens. Plantés le long des trottoirs soir après soir, ils amusaient la multitude qui se rendait sur la plage pour guetter l'arrivée des tortues et admirer le coucher de soleil.De l'histoire ancienne". Il a fui sa vie de chercheur chez Domedion, multinat…

Le Faste des morts, Kenzaburô Ôé

Image
Ed. Gallimard, collection L'imaginaire, traduit du japonais par Eric de Ceccatty et Ryôji Nakamura, 200 pages, 6.90 euros.
Titres originaux des trois nouvelles : Shisha no ogori, Hato, Seventeen

Le Faste des morts est un recueil de trois nouvelles publiées pour la première fois au Japon entre 1957 et 1961 qui ont en commun d'avoir pour protagoniste un jeune homme confronté à une situation extrême.Le Faste des morts, Le Ramier et Seventeen appartiennent à la première période littéraire du Prix Nobel. Ôé avait vingt deux ans à la publication du premier texte et donc la jeunesse était un thème qu'il connaissait particulièrement.
Seulement, les trois nouvelles mettent en scène des anti-héros : le premier est un jeune étudiant remplissant un drôle d'emploi, le second est un adolescent incarcéré dans une maison de redressement, et le troisième est un jeune homme complexé qui rejoint un groupuscule d'extrême droite pour se sentir fort et dominant.

Chaque récit est un dérou…

Nuit noire, Renata Adler

Image
Ed. de L'Olivier, avril 2017, traduit de l'anglais (USA) par Céline Leroy, 240 pages, 21.50 euros.


Nuit noire n'est pas un roman au sens propre du terme. Construit comme un puzzle, écrit à la première personne, il est le courant de réflexions de Kate à propos de son histoire d'amour avec un certain Jake, mélangées à des anecdotes souvent drôles vécues par la narratrice.
"Tu as dit, On peut vivre comme ça. Tu as dit toutes ces autres choses. De fait, on vit comme ça. Nous avons juste besoin de quelque chose pour nous permettre de supporter la tension, la tension quotidienne, celle de ne pas savoir si l'un ou l'autre va partir. Et puis tu as dit, une fois de plus, Kate, je vais changer les choses, si c'est que tu veux". Kate Ennis aime Jake mais Jake est marié. Pour Kate, cette histoire n'est qu'une longue attente de l'autre, d'étreintes furtives, de moments volés ensemble, et de la sempiternelle promesse de Jake qui annonce vouloir ch…

Ce qui gît dans ses entrailles, Jennifer Haigh

Image
Ed. Gallmeister, collection Americana, traduit de l'anglais (USA) par Janique Jouin de Laurens, mars 2017, 435 pages, 24.20 euros.
Titre original : Heat and Light

Ce qui gît dans les entrailles de la Pennsylvanie c'est le gaz de schiste, nouvelle source de richesse probable sur une terre déjà touchée par le désastre nucléaire de Three Mile Island. Mais rien n'est simple, que ce soit du côté des exploitants que de celui des propriétaires des terres.
Quand Bill a fait le tour des propriétés de ce coin de la Pennsylvanie riche en gaz de schiste, il n'a pas eu de mal à faire signer des contrats pour que Dark Elephant , entreprise énergétique tentaculaire d'origine texane, creuse et installe des forages sur les terrains des habitants de la région. Ces derniers, souvent durement touchés par les fermetures des mines et des usines métallurgiques, y ont vu trop rapidement la possibilité d'un renouveau de la Rust Belt qui avait la grandeur de leur état. Alors, ces famille…